Activités et projets en Afrique du Nord

Tunisie
Tunisie

Dans les semaines qui ont suivi la révolution tunisienne, le Centre pour le contrôle démocratique des forces armées – Genève (DCAF) a offert son expertise au gouvernement de transition. Depuis février 2011, le DCAF a formalisé sa coopération avec le Gouvernement tunisien à travers des accords et des programmes d’assistance avec divers ministères (Intérieur, Justice et Défense). En juillet 2011, la Tunisie a adhéré au Conseil de fondation du DCAF, devenant ainsi son soixantième Etat-membre. Afin de faciliter la mise en œuvre de son programme de coopération, le DCAF a ouvert en octobre 2011 un bureau à Tunis. Depuis juin 2012, ce bureau fait partie du programme du Fonds d'affectation. L’objectif du programme du TFNA en Tunisie est d’assister le gouvernement à renforcer la bonne gouvernance des forces armées, de la police et des forces de sécurité, lesquelles sont tenues de :

  • respecter des cadres politique et juridique clairs 
  • fournir des services de manière efficace et transparente et adaptés aux besoins des citoyens en matière de sécurité 
  • respecter les principes de primauté du droit et de redevabilité 
  • être correctement gérées et supervisées par les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire 
  • être soumises à un contrôle informel exercé par les médias et la société civile.

 

 

En savoir plus
Libye
Libye

Le Trust Fund for North Africa est présent en Libye depuis 2012. En tant qu’acteur neutre et indépendant, le TFNA vise à aider les Libyens à améliorer la gouvernance du secteur de la sécurité. Il encourage les prestataires de services de sécurité et de justice à devenir efficaces et transparents. Ces prestataires doivent également être correctement contrôlés par les pouvoirs exécutif et législatif libyens. En outre, ils doivent rendre des comptes à la société civile et aux dirigeants élus libyens. A cet effet, le TFNA travaille en étroite collaboration avec le ministère de l'Intérieur et le Parlement. En contribuant à améliorer la gouvernance en matière de sécurité, le TFNA facilite la transition démocratique en Libye et contribue à faire progresser la paix et la stabilité dans la région.

En avril 2014, le DCAF a lancé la base de données de la législation du secteur de la sécurité en Libye. Cette base de données offre un accès actualisé aux projets de lois, ainsi qu‘aux textes de lois en vigueur ou abrogés régissant le secteur de la sécurité.

En août 2014, le DCAF a lancé "Marsad Libye", un observatoire en ligne permettant de suivre le évolutions du secteur de la sécurité en Libye: www.marsad.ly

En savoir plus
Maroc
Maroc

DCAF a lancé ses activités au Maroc en 2008 sur la base des recommandations de l'Instance Equité et Réconciliation du Maroc. La «troisième voie» promue par le Maroc depuis 2011 a permis d’engager de nouveaux débats au sujet de la réforme et de la bonne gouvernance du secteur de la sécurité avec le gouvernement marocain, le parlement et la société civile.

À la demande du Parlement et de la société civile, le DCAF a organisé un certain nombre d'événements et fourni une expertise comparative sur la bonne gouvernance du secteur de sécurité. Il a également organisé une conférence sur les politiques de sécurité nationale en Afrique du Nord Ouest à Rabat en 2010.

Télécharger la fiche d'information du DCAF sur la stratégie de réforme du secteur de la sécurité selon les recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation du Maroc ici.

Égypte
Égypte

Les récents événements en Egypte ont montré que les relations civilo-militaires jouent un rôle déterminant dans la consolidation de la transition démocratique en Égypte. Les perspectives de reprise économique et de stabilité sociale restent sombres tant que les relations entre les institutions civiles et militaires ne sont pas redéfinies et rendues conformes aux normes internationales en vigueur. DCAF a pour objectif de contribuer à un débat ouvert, informé et constructif sur la bonne gouvernance du secteur de sécurité en général, et plus particulièrement sur les relations civilo-militaires. De ce fait, le DCAF se concentre actuellement sur la nécessité de faciliter l’accès à l’information et d’offrir des opportunités d'échange de connaissances et de débat entre les principaux intervenants et le grand public.

Du 2 au 5 mars 2014, le DCAF a organisé une conférence à Montreux, en Suisse sur la gouvernance du secteur de la sécurité et des relations civilo-militaires en Egypte. 

En juin 2014, le DCAF a lancé "Marsad Egypte", un observatoire en ligne permettant de suivre les évolutions du secteur de la sécurité en Égypte: www.marsad.eg et www.marsad-egypt.info 

En savoir plus

Espace Membres

Mot de passe oublié

Bienvenue sur le site internet du Fonds d’affectation du DCAF pour l’Afrique du Nord

Depuis 2011, plusieurs pays d’Afrique du nord et du Moyen-Orient ont vécu des changements politiques extraordinaires et turbulents.

Dans leur quête d'un avenir meilleur, les pays d'Afrique du Nord considèrent la réforme du secteur de la sécurité comme un élément clé pour assurer la transition démocratique, rétablir la confiance de la population envers l’État et ses institutions, et prévenir la violence.

En réponse à ces changements, les États membres du Centre de Genève pour le contrôle démocratique des forces armées (DCAF) ont créé en 2012 le Fonds d'affectation pour l'Afrique du Nord.

L'objectif du Fonds d'affectation est de répondre avec rapidité et flexibilité aux demandes d'assistance provenant des gouvernements de la Tunisie, de l’Égypte, de la Libye et du Maroc.

Pour ne citer que quelques exemples, le Fonds d’affectation soutient des programmes et des projets exhaustifs visant à améliorer le contrôle exercé par le Parlement, à renforcer l'accès des citoyens à l'information, à mettre en place des mécanismes de responsabilisation et à instaurer la confiance entre les citoyens et les autorités.